ISBN : 
Editeur d'origine: 
C3 Editions

Sur les sentiers de la vérité

Description
 

À l’aube du troisième millénaire l’humanité traverse une crise profonde. Le culte du néant établi par le nihilisme conduit au néant de la culture. Prométhée s’est métamorphosée en Polyphème. L’homme qui cherchait à être dieu s’est crevé les yeux de ses propres mains et maintenant, sans repères, il erre de par le monde incapable de retrouver les points cardinaux de l’existence. Face à cette crise qui afflige l’humanité, devant ce carrefour ou il doit choisir entre être plus ou n’être jamais plus, l’homme postmoderne peut préférer se mettre à l’aise dans les paradis artificiels de l’absence de vérité ou se rebeller contre les séductions de la pensée faible en la neutralisant par la redécouverte de certitudes oubliées. La thèse de ce livre c’est que l’homme n’est pas irrémédiablement condamné à se repaître de reflets évanescents. Il n’est pas tenu en esclavage par des rêves cauchemardesques ou des visions fantasmagoriques. Il n’est pas l’ombre fugace d’un délire intemporel et acosmique. Contrairement au héros rouge de la parabole d’E. Bloch qui « se dirige, clair, froid, conscient vers le néant » et se sacrifier sans espoir de résurrection, L’homo viator, assoiffé de sagesse, sait que si le but auquel il aspire est difficile à atteindre, il ne lui est pas totalement interdit. Reprenant avec rigueur les thèmes classiques de la « philosophie de la connaissance » l’auteur montre qu’une thérapie pouvant faire refleurir le désert, guérissant des ensorcellements de la pensée contemporaine, promouvant une nouvelle « écologie de l’esprit » favorisant la sagesse de l’aube d’une nouvelle civilisation, présuppose la réponse à la question fondamentale : quid est veritas ?