Jacques Stephen Alexis

Jacques Stephen Alexis est né le 22 avril 1922 à Gonaïves, République d’Haïti. C’est un descendant de Jean-Jacques Dessalines, fondateur, le 1er janvier 1804, de l’indépendance d’Haïti, première république noire. À dix-huit ans il fait un début remarqué avec un essai sur le poète haïtien Hamilton Garoute. Il collabore à la revue Cahiers d’Haïti, puis crée et dirige la revue Le Caducée. Il fréquente un moment le groupe littéraire Comœdia, puis fonde La Ruche. En 1955, la publication de Compère Général Soleil le révèle à la fois comme grand poète et grand écrivain. En 1956, à la Sorbonne, il présente au 1er Congrès des écrivains et artistes noirs ses réflexions sur ce qu’il intitule « le réalisme merveilleux des Haïtiens ». D’autres romans suivront : Les Arbres musiciens, l’Espace d’un cillement, et un recueil de contes et nouvelles : Romancero aux étoiles.