img-book
ISBN: 978-99970-5952-9
SKU: 9aa749911d33 Category:

Le massacre de 1937 et les relations haïtiano-dominicaines

by: Castor Suzy

L’ouvrage Le massacre de 1937 et les relations haïtiano-dominicaines de Suzy Castor est maintenant à sa deuxième édition française. La réedition d’un ouvrage publié en Haïti est un grand succès pour un(e) auteur(e). Peu d’ouvrages d’auteurs haïtiens sont réédités au bout d’une génération. Cette deuxième édition coïncide avec le 80e anniversaire du massacre des Haïtiens perpétré en République dominicaine.

Dans ce travail, l’auteure a abordé plusieurs thématiques importantes. Parmi celles-ci, la question de l’hégémonie, telle qu’analysée, rend le texte assez novateur. Elle souligne que le massacre de 1937 a représenté un tournant dans les relations entre Haïti et la République dominicaine. De plus, elle démontre que le massacre a mis un sceau officiel à une situation qui s’imposait déjà depuis plus de deux décennies : la prépondérance évidente de la République dominicaine sur l’île, tant du point de vue politique, militaire, démographique qu’économique . Ainsi, il en est résulté que la République dominicaine devient, jour après jour, la partenaire ayant le plus de poids dans les relations bilatérales et le pôle d’attraction eeconomique pour les paysans pauvres et les secteurs désoeuvrés d’Haïti. En définitive, cet ouvrage de Suzy Castor a occupé et continuera d’occuper une place de choix dans l’espace public haïtien. En fait, ce qui l’affranchit des obligeances, des commentaires inopportuns et des intempéries du temps est sa valeur scientifique.

G2,000.00

Quantity:
Meet the Author
Books of Castor Suzy
About This Book
On the other hand, we denounce with righteous indignation and dislike men who are so beguiled and demoralized by the charms of pleasure of the moment, so blinded by desire, that they cannot foresee the pain and trouble that are bound to ensue; and equal blame belongs to those who fail in their duty through weakness of will, which is the same as saying through shrinking from toil and pain. These cases are perfectly simple and easy to distinguish. In a free hour, when our power of choice is untrammelled and when nothing prevents our being able to do what we like best, every pleasure is to be welcomed and every pain avoided. But in certain circumstances and owing to the claims of duty or the obligations of business it will frequently occur that pleasures have to be repudiated and annoyances accepted. The wise man therefore always holds in these matters to this principle of selection: he rejects pleasures to secure other greater pleasures, or else he endures pains to avoid worse pains.

“Le massacre de 1937 et les relations haïtiano-dominicaines”

There are no reviews yet.