L’Égalité des races. Du gouvernement civil. Boyer Bazelais…


ISBN: 978-99970-8703-4

by: Janvier Louis Joseph. (Présenté par Isidor Gracia) • Price-Mars Jean (texte cri- tique par Charlier Étienne Danton)


Seul le médecin qui, ne s’étant pas fait prisonnier des étroits horizons de sa science, a abordé et étudié à fond les sciences humaines, peut prétendre conduire les sociétés humaines. L’avocat : non ! Il n’a pas d’unité sociale. Il ignore l’homme et la Nature. Il a la tête farcie de théories scolastiques. C’est un rhéteur. Son cerveau n’est rempli que de droit romain. Un droit construit à la dimension d’une société esclavagiste. Aussi est-il incliné à asservir le peuple qui lui est confié, plutôt qu’à l’élever aux échelons supérieurs, plutôt qu’à le civiliser. Le militaire ! Encore moins. C’est un ignorant de grand calibre. Il est buté. Il a l’esprit borné. On ne peut lui remettre l’exécution des programmes politiques ou économiques. Il va faire le malheur du pays. Pourquoi ne pas nous modeler sur les contrées européennes, les contrées civilisées. Partout ailleurs qu’en Haïti, les chefs d’armée, ce sont des soldats et nullement des administrateurs civils. La science administrative demande une préparation spéciale. C’est une connaissance approfondie des lois civiles, économiques, financières, qu’un militaire ne peut posséder alors qu’il a passé par une école militaire spéciale. » Ce préjugé intellectuel se manifeste ici chez Janvier dans sa plus haute expression, saisi dans son aspect aigu : son intégration dans la lutte d’idées, dans la lutte politique. Janvier l’appelle le « préjugé du savoir », le seul qu’il admette chez un homme public instruit.(Extrait de l’étude de Gracia Isidore sur Louis Joseph Janvier.) Le Dr. Price-Mars a prédit la réalisation avant longtemps de la dictature du prolétariat. Nous ne sommes pas aussi optimiste que lui, mais nous pensons que la forme démocratique de gouvernement est parfaitement accessible aux masses haïtiennes; que la démocratie ne saurait être un don d’En Haut ; qu’elle est une conquête continue et que le seul moyen d’y accéder, c’est par la pratique quotidienne. Nous pensons également que tout au long de son histoire, chaque fois que des objectifs réellement démocratiques lui ont été présentés, le peuple haïtien s’est mis en branle et s’est battu héroïquement: en 1804, en 1843, sous Salnave, avec Firmin, sous l’Occupation Américaine et en 1947.(Etienne Charlier : Parti Libéral et Parti National) (Michel Soukar-Présentation)